« Qui contrôle le passé, contrôle le futur; qui contrôle le présent, contrôle le passé » George Orwell, 1984

samedi 1 mai 2010

L'arbre wahhabite.... Les racines... Les semences...(partie 1)


(Article basé sur les recherches d'un musulman de Grande Bretagne (pseudo 10DHB) et des miennes en complément. Analyse tirée du savoir de l'Islam, d'anciens savants des 4 écoles musulmanes, et de savants plus récents, qui ont souvent souffert pour protéger ces savoirs).


L'arbre maudit




In english du contact pseudo 10DHB:



*

les racines


LES SEMENCES
Les graines

Iblis - Satan -Lucifer



Iblis est une entité possédant aussi des connaissances, lui-même avait été témoin de l'existence d'Allah ((1) سُبْحَانَ اللهِ ). Il a une connaissance des anges, et il est conscient de la création de l'homme.
Il est également conscient de la grandeur de Allah ((1) سُبْحَانَ اللهِ ) et de sa force, ainsi que du supplice de l'Enfer.
Le mystère de l'illogisme d'Iblis, et de tous ceux qui le suivent, est leur propension à opposer les commandements d'Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ), devenant ainsi des incroyants, en dépit de la déclaration de la connaissance de l'existence et l'unicité d'Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ).
Avec de telles connaissances disponibles, Iblis aurait dû être de la foi la plus profonde. Son degré de conscience aurait du l'amener à être éternellement obéissant et respectueux envers Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ).
Le mystère de l'irrationalité de Iblis ne s'arrête pas là...
Iblis était un wahhabi?
IIblis croyait en Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ) seul et a voulu montrer seulement le respect à Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ). Iblis était appelé kaffir (mécréant) par Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ) parce qu'il refusait de témoigner du respect au Messager d'Allah ((صلى الله عليه و سلم (2 ), le Prophète Adam ((عليه السلام (2).


Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l’exception d’Iblis(4) qui refusa, s’enfla d’orgueil et fut parmi les infidèles.
(Sourate Al-Baqarah, verset 34)


Et encore:


Quand ton Seigneur dit aux Anges: «Je vais créer d’argile un être humain. (71)
Quand Je l’aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés». (72)
Alors tous les Anges se prosternèrent, (73)
à l’exception d’Iblîs qui s’enfla d’orgueil et fut du nombre des infidèles. (74)
(Allah) lui dit: «Ô Iblîs, qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes mains? T’enfles-tu d’orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés?» (75)
«Je suis meilleur que lui, dit [Iblîs,] Tu m’as créé de feu et tu l’as créé d’argile». (76)
(Allah) dit: «Sors d’ici, te voilà banni; (77)
et sur toi sera ma malédiction jusqu’au jour de la Rétribution». (78)
«Seigneur, dit [Iblîs], donne-moi donc un délai, jusqu’au jour où ils seront ressuscités». (79)
(Allah) dit: «Tu es de ceux à qui un délai est accordé, (80) jusqu’au jour de l’Instant bien Connu». (81)
«Par Ta puissance! dit [Satan]. Je les séduirai assurément tous, (82)
sauf Tes serviteurs élus parmi eux». (83)
(Allah) dit: «En vérité, et c’est la vérité que je dis, (84)
J’emplirai certainement l’Enfer de toi et de tous ceux d’entre eux qui te suivront». (85)

Sourate Saad ( verset de 71 à 85)


Les Anges se prosternèrent et tous se prosternèrent à l'exception d'Iblis, il était méprisant et devint l'un des mécréants (kaffir)




Peuple de Noé (Nuh) ((2) عليه السلام)


Ibn Abbas a rapporté que le Prophète Muhammad ( (صلى الله عليه و سلم (2 ) a dit: «La période entre Adam et Noé était de dix siècles."

(Sahih Bukhari)

Noé est né 1056 années après la création d'Adam.
Satan a inspiré le peuple de Noé ( (2)
عليه السلام) d'adorer les idoles. Le premier à être adoré en dehors d'Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ) a été Waddan une idole qu'ils ont appelé: Thus.
No
é (عليه السلام) a continué d'appeler son peuple à croire en Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ) pendant neuf cent cinquante ans.


Et en effet, Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il demeura parmi eux mille ans moins cinquante années. Puis le déluge les emporta alors qu’ils étaient injustes

(Sourate 29 Al Ankabout, verset 14)


Quant aux chefs, ils regardaient avec froide méfiance l'avertissement. Ils croyaient qu'ils seraient mieux si les choses restées comme ils étaient. Par conséquent, ils ont commencé leur guerre des mots contre Noé.

D'abord, ils ont accusé Noé de n'être qu'un homme comme eux-mêmes.

Les notables de son peuple qui avaient mécru, dirent alors: «Nous ne voyons en toi qu’un homme comme nous; et nous voyons que ce sont seulement les vils parmi nous qui te suivent sans réfléchir; et nous ne voyons en vous aucune supériorité sur nous. Plutôt, nous pensons que vous êtes des menteurs». (27)

Il dit: «Ô mon peuple! Que vous en semble? Si je me conforme à une preuve de mon Seigneur, si une Miséricorde, (prophétie) échappant à vos yeux, est venue à moi de Sa part, devrons-nous vous l’imposer alors que vous la répugnez (28)

Ô mon peuple, je ne vous demande pas de richesse en retour. Mon salaire n’incombe qu’à Allah. Je ne repousserai point ceux qui ont cru, ils auront à rencontrer leur Seigneur. Mais je vous trouve des gens ignorants(1). (29)

Ô mon peuple, qui me secourra contre (la punition d’) Allah si je les repousse? Ne vous souvenez-vous pas? (30)

Et je ne vous dis pas que je détiens les trésors d’Allah, je ne connais pas l’Inconnaissable, et je ne dis pas que je suis un Ange; et je ne dis pas non plus aux gens, que vos yeux méprisent, qu’Allah ne leur accordera aucune faveur; Allah connaît mieux ce qu’il y a dans leurs âmes. [Si je le leur disais], je serais du nombre des injustes. (31)

Ils dirent: «Ô Noé, tu as disputé avec nous et multiplié les discussions. Apporte-nous donc ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des véridiques». (32)

Il dit: «C’est Allah seul qui vous l’apportera - s’Il veut - et vous ne saurez y échapper. (33)

Et mon conseil ne vous profiterait pas, au cas où je voulais vous conseiller, et qu’Allah veuille vous égarer. Il est votre Seigneur, et c’est vers Lui que vous serez ramenés». (34)

Ou bien ils disent: il l’a inventé? Dis: «Si je l’ai inventé, que mon crime retombe sur moi! Et je suis innocent de vos criminelles accusations». (35)

Et il fut révélé à Noé: «De ton peuple, il n’y aura plus de croyants que ceux qui ont déjà cru. Ne t’afflige pas de ce qu’ils faisaient. (36)

Et construis l’arche sous Nos yeux et d’après Notre révélation. Et ne M’interpelle plus au sujet des injustes, car ils vont être noyés». (37)

Et il construisait l’arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. (..) (38)

(sourate 11, Hud, verset de 27 à 38)


Tout comme le peuple de Noé...

Les wahhabites disent: «Prophète ( صلى الله عليه و سلم ) était normal, comme tout le monde."

Il est irrespectueux et dégradant de appeler le Saint Prophète ( صلى الله عليه و سلم ) de n'être que un homme comme nous.

Les Wahabites présentent la ayaa (verset) ci-dessous pour suggérer qu'il
((صلى الله عليه و سلم (2 )
est un homme comme nous:

Dis:
«Je ne suis qu’un homme
«Bashar» comme vous. Il m’a été révélé (wahi) que votre Dieu est un Dieu unique.

(Sourate 41, Fussilat verset 6)


La première personne à se concentrer sur les prophètes comme étant «Bashar» était le Shaytan (Satan) lui-même, plus de détails dans le Coran.

Note: Voyons déjà des versets sur ce mot «Bashar» (homme comme nous) et «Missal» (ressemblance), comment ils sont compris du point de vu du Coran.

Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ) dans le Coran mentionne et qualifie de kuffar (mécréants) ceux qui disent aux prophètes: que vous êtes un homme comme nous dans le but de nier leurs prophéties.

Pour ne citer que quelques-uns des nombreux versets:

Les notables de son peuple qui avaient mécru et traité de mensonge la rencontre de l’au-delà, et auxquels Nous avions accordé le luxe dans la vie présente, dirent: «Celui-ci n’est qu’un être humain comme vous, mangeant de ce que vous mangez, et buvant de ce que vous buvez.

(Sourate 23 Al mumenoon, verset 33)

Les notables de son peuple qui avaient mécru, dirent alors: «Nous ne voyons en toi qu’un homme comme nous; et nous voyons que ce sont seulement les vils parmi nous qui te suivent sans réfléchir; et nous ne voyons en vous aucune supériorité sur nous. Plutôt, nous pensons que vous êtes des menteurs».

(Sourate 11 Hud, verset 27)

Tu n’es qu’un homme (bashir) comme (missal) nous; et vraiment nous pensons que tu es du nombre des menteurs.

(Sourate 26 Al shuara, verset 186)


Abou Jahal, ennemi du prophète ( صلى الله عليه و سلم ) et les wahhabites disent au Prophète Mohammad ( صلى الله عليه و سلم ) : vous êtes un homme (Bachar) comme (Missal) nous.

Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ) dans ces versets n'a pas loué Nimrood (Nimrud ou Nimrod,..), le pharaon et Abou Jahal mais condamné leurs 'aquida (croyances) .

Aussi le Saint Prophète Muhammad ( صلى الله عليه و سلم ) a dit dans ce verset: «Je suis un être humain», ce qui signifie: "je ne suis pas associable moi même avec Allah".

Et aussi ... "Je suis un homme (Bachar) comme vous"


Abdullah b. 'Amr (ra) a rapporté:

"Il (le Prophète) a dit: il en est ainsi, mais je ne suis pas comme quelqu'un parmi vous"

(Book 4, Prayer: Hadith 1600, Sahih Muslim)

Donc la position du prophète ( صلى الله عليه و سلم ) est bien précisée.

"Si vous obéissez à un homme comme vous, vous serez alors perdants."

(Sourate 23 Al Mumenoon, verset 34)


(Il y a encore plus de preuves).

Selon Ibn Asakir:

1142 ans entre Noé ( (2) عليه السلام) et Ibrahim (عليه السلام)

565 ans entre Ibrahim (عليه السلام) et Moussa (عليه السلام)



Pharaon





Ramses II


Les Wahhabites Disent:

Même le Pharaon savait que les prophètes enseignaient le 'Uluww, l'élévation ('ulou) de Allah.


Et pourtant....

Et Pharaon dit: «Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Hāmān, allume-moi du feu sur l’argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu’au Dieu de Moïse. Je pense plutôt qu’il est du nombre des menteurs».

(Sourate 28, Al Qasas (Le récit), verset 38)


Et aussi...

Et Pharaon dit: «Ô Hāmān, bâtis-moi une tour: peut-être atteindrai-je les voies, (36) les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Moïse; mais je pense que celui-ci est menteur». Ainsi la mauvaise action de Pharaon lui parut enjolivée; et il fut détourné du droit chemin; et le stratagème de Pharaon n’est voué qu’à la destruction. (37) (Ceux qui ont suivi le pharaon)

Et celui qui avait cru dit: «Ô mon peuple, suivez-moi. Je vous guiderai au sentier de la droiture. (38) (Ceux qui ont suivi Moussa - Moïse (عليه السلام))

(Sourate Ghabfir, Le Pardonneur, verset 36-38)


Est ce que Moussa avait dit au Pharaon que Dieu était la haut?


Les Wahhabites revendiquent ce verset ci-dessous pour prouver que Moussa croyait que Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ) était placé dans le ciel:

Et Pharaon dit: «Ô Hāmān, bâtis-moi une tour: peut-être atteindrai-je les voies, (36) les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Moussa; (...) (37)
(Ce que avait dit le pharaon pour répondre à Moussa (عليه السلام) pour se moquer de son message)

Pourtant la suite du verset vient comme suit:

...mais je pense que celui-ci est menteur».
(Ce que avait dit le pharaon de Moussa (عليه السلام))

Ainsi la mauvaise action de Pharaon lui parut enjolivée; et il fut détourné du droit chemin; et le stratagème de Pharaon n’est voué qu’à la destruction.(37) (Ceux qui ont suivi le pharaon)


Et celui qui avait cru dit: «Ô mon peuple, suivez-moi. Je vous guiderai au sentier de la droiture. (38) (Ceux qui ont suivi Moussa - Moïse (عليه السلام))


En l'espèce, il n'est pas besoin d'être un grand docteur en science de l'Islam pour comprendre que le pharaon se moquait de Moussa et rejetait l'existence de Allah
( سُبْحَانَ اللهِ ).

Ainsi en déviant les vrais sens des versets précédents, les wahhabites disent que cela prouve que Moussa croyait en Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ), et de ce fait, ils en déduisent que le prophète avait plaçait Allah ( سُبْحَانَ اللهِ ) dans le ciel.

Un des but est de diriger graduellement vers l'
antropophormisme (nous verrons cela plus loin).

Les leaders de cette secte attirent des humains vers eux en usant d'écrits de l'Islam. Et ces adeptes les serviront aussi comme cheval de Troie pour tuer, ternir, cacher des vérités de l'Islam, encore plus,
mais aussi pour provoquer des maux dans la société.

La méthode littéraliste adoptée par les wahhabites ou salafistes (pseudo-salafis) n'a certes rien à voir avec la méthode des Salafs (les premiers pieux prédécesseurs), et pourtant leurs adeptes prétendent en faire partie. Ces derniers, souvent, ne savent pas que leurs élites de la secte cachent un bien mauvais but.





(suite) Partie 2 : Les racines - le commencement


(1)- سُبْحَانَ اللهِ : Soubhân' Allahou: Glorifié soit-IL : Gloire à mon Seigneur: Gloire à Allah. (Parfois écrit en abrégé SWT)


(2)- صلى الله عليه و سلم : Salah laala wa'li wa salam (saws): Qu'Allâh vous salue avec la paix ( aussi signifie que Allah (swt - سُبْحَانَ اللهِ) élève le rang de notre prophète et qu'il l'apaise quand à la crainte qu'il a pour sa communauté). ou on trouvera aussi (2)- عليه السلام : wa'li wa salam (as): La paix soit sur lui. (Parfois écrit en abrégé SAWS ou AS)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cinq derniers articles