« Qui contrôle le passé, contrôle le futur; qui contrôle le présent, contrôle le passé » George Orwell, 1984

Ibn Saoud - Roi Abd-al-Aziz - Lion du Najd

Fiche résumée sur Le Roi Ibn Saoud appelé le Lion du Najd




L'Arabie saoudite a été créé en 1932 par le roi Abd-al-Aziz (connu internationalement comme Ibn Saoud), appelé aussi le Lion de Najd, qui a repris Hijaz de la famille hachémite et unifié le pays sous la domination de sa famille. 


Ibn Saoud était de Banu Hanifah**, les gens d'al-Musaylima Kadhdhab. Lorsque Muhammad Ibn Saoud est mort, son fils Abdul-Aziz Ibn Muhammad Ibn Saoud a pris la responsabilité de s'acquitter de la tâche vile de propagation de la croyance wahhabite.
 
  Note:
Al-Musaylima Kadhdhab était un homme blasphématoires qui revendiqua le statut de la prophétie pour lui-même, après la mort du Prophète Muhammad (saws). Il a été tué par les musulmans pendant le califat d'Abu Bakr(ra). 

Prophétie:


Sur l'autorité d'al-`Abbas:

"  Un homme va sortir du Wadi Abou Hanifah** [à Najd] (dont l'apparence est) comme un taureau qui se fend contre son joug. Il y aura beaucoup d'abattage et de meurtre de son temps. Ils rendront les biens des Musulmans licites pour eux-mêmes et pour les échanges (commerciaux) entre eux. Ils feront la vie des musulmans licite pour eux et pour se vanter entre eux. Dans cette confusion, le mépris et les vils permettront d'atteindre des positions du pouvoir. Leurs désirs veillent vous tenir compagnie avec eux, comme un chien tient compagnie à son maître. "


Hadith cité dans les six livres de traditions authentiques pour la plupart et aussi dans:
- Al-Sayyid al-`Alawi ibn Ahmad ibn Hasan ibn` Abd Allah ibn `al Alawi-Haddad: Misbah al-Jala anam wa 'al-fi Zalam shubah Radd al-Bid` i-Al Al-Najdi Lati Adalla biha Al-`awamm [« La lampe des créatures et de l'Illumination des ténèbres qui concerne la réfutation des erreurs de l'innovateur du Najd par laquelle il avait trompé les gens ordinaires »] publié 1325H.
- Al-Sayyid Ahmad ibn al-Zayni Dahlan (mort en 1304/1886). Mufti de la Mecque et de Cheikh al-Islam dans la région du Hedjaz, de l'Empire ottoman: Khulasat al-Kalam fi Bayan umara 'al-Balad al-Haram [ "La sommation concerne les dirigeants du saint sanctuaire"] (Histoire de la fitna wahhabite à Najd et le Hedjaz) p. 234-236.

*

 Les historiens affirment que la majorité des rebellions contre le paiement de la zakat qui ont éclaté pendant la khilâfa (la califat) de Abû Bakr (ra), sont le fait des Najdis. Mais plus remarquable encore est le fait que beaucoup des rebellions najdies étaient fondées sur une idéologie anti-islamique. La plus connue de ces rebellions était conduite par Musaylima, qui prétendait être un prophète, et qui établit une fausse sharî’a rivale de celle de Muhammad (saws) , qui comprenait des rituels quasi-islamiques, comme le jeûne ou les règles alimentaires. Il prescrivit également des prières trois fois par jour. (Une vue qui a peut être influencée la décision semblable dans le chiisme duodécimain." Pour comprendre et découvrir l'origine du chiisme dont son père fondateur était un crypto-juif kabbaliste luciférien, je vous invite à voir mon espace consacré à ce sujet: ICI).

En tant que leader (Musaylima) de cette fausse religion rivale, il était lui-même ainsi que ses enthousiastes du Najd, dans un état de baghy, c’est-à-dire de révolte hérétique contre la véritable autorité califale. Dès lors le Calife Abû Bakr (ra) fut pleinement autorisé à envoyer contre eux une armée sous le commandement de Khalid ibn al-Walid. En l’an 12 de l’Hégire, Khalid infligea une défaite décisive aux Najdites dans la bataille sanglante d’al-Aqraba, qui se déroula dans un pré qui est connu par nos historiens sous le nom de Pré de la Mort, car beaucoup de grands Compagnons (ra) perdirent leurs vies aux mains de Najdi.

(Voir ‘Abdallah ibn Muslim Ibn Qutayba, Kitab al-Ma’arif [Le Caire, 1960], p.206 ; Ahmad ibn Yahya al-Baladhuri, Futuh al-buldan [Beyrouth], p.86).

Il est intéressant de savoir en outre qu’on peut trouver une indication de la perpétuation de la vie religieuse déviante najdie dans les récits donnés par le voyageur non-musulman Palgrave, qui en 1862 trouva encore des hommes appartenant à des tribus Najdies qui continuaient à révérer Musaylima comme un prophète.

(W. Palgrave, Narrative of a year’s journey through Central and Eastern Arabia [London, 1865], I, p.382).

Suite plus [..ICI..]
*

Un dirigeant local, Muhammad bin Saoud, s'est allié avec un réformateur islamique, Muhammad Ibn Abdul Wahhab, pour créer une nouvelle entité politique. L'Etat saoudien moderne a été fondée par Abdul Aziz Al-Saud (connu internationalement comme Ibn Saoud). En 1902, Abdul Aziz repris Riyad, la capitale ancestrale d'Al-Saud dynastie, de l'Al-Rashid rivale de la famille. Poursuivant ses conquêtes, subjugué Abdul Aziz mettra main mise sur Al-Hasa, le reste du Najd, et le Hedjaz, entre 1913 et 1926. En 1932, ces régions ont été unifiés sous le Royaume d'Arabie saoudite.

(Fiche infos non limitatives..)

Cinq derniers articles